fbpx
photo-guitare-accoustique

Pourquoi le blog OuiMusique et le défi que je me lance #2

Bonjour et bienvenue !
Dans cet article, je vais vous expliquer pourquoi je crée le blog “OuiMusique”. Je vais aussi me lancer un défi de taille pour briser le mauvais sort qui m’a suivi durant tant d’années.

J’ai donc décidé d’arrêter le violoncelle le jour de cette fameuse audition. Heureusement, mon histoire avec la musique ne s’arrête pas là. 

Après une adolescence bercée par des chansons mélancoliques et du hip-hop contestataire, j’ai eu envie de rejouer d’un instrument. Je me disais “petit, j’avais de la musicalité, ce serait dommage de ne plus rien en faire !” A cette époque, j’étais en deuxième année de physique-chimie à la fac de Besançon. Reprendre le violoncelle était incompatible avec le niveau de vie d’étudiant boursier qui était le mien ! Alors, je me suis tourné vers la guitare sèche. 

Et c’est là que l’histoire a recommencé…

De l'apprentissage du violoncelle à l'apprentissage de la guitare

photo-homme-guitare-folk

Musique, quand tu nous tiens...

Petit, je ne savais pas travailler tout seul malgré l’aide hebdomadaire d’un professeur. Ok. Mais on peut imaginer qu’à “la fin de l’adolescence” (ça se finit vraiment ce truc-là ???) j’ai suffisamment évolué pour être capable d’apprendre la guitare en autodidacte… Que nenni ! Pour certains, c’est probablement le cas, mais certainement pas pour moi.

Au départ, la guitare c’était pour faire quelque chose de ma sensibilité musicale. Il n’y avait pas vraiment d’enjeu. Cependant, le travail d’un instrument demande de la patience, et ça, je n’en n’avais pas en stock. Je me suis vite énervé de ne pas obtenir de supers résultats rapidement. Ben oui ! J’étais doué quand j’étais petit, alors ça devait aller tout seul, non ? Mon Dieu ! Qu’est-ce que j’étais ignorant ! J’ai continué à travailler peu, irrégulièrement et mal. Bien sûr, j’ai obtenu des résultats médiocres qui ne me permettaient pas de me faire plaisir avec une guitare…

La re-découverte du hip-hop : de l'écoute à la pratique