Peut-on apprendre la musique en se reposant ?

chat-qui-se-repose-sur-le-dos

​Ce titre fait rêver hein ?

​Apprendre la musique en se reposant ?!  Impossible !!!

Et pourquoi pas ?​
Rassurez-vous ! Je ne vends pas de pilules magiques. 😉

​Nous allons parler d’un aspect de l’apprentissage qui est trop souvent laissé de côté et que les neurosciences valorisent… Le repos !

Vous êtes prêts ? Suivez le guide…

Apprendre la musique ​via ​les 2 modes du cerveau

​​Avez-vous déjà entendu parlé des deux modes d'attention de notre cerveau ?​

​Ces deux modes sont deux façons différentes de fonctionner.
On les appelle mode focus et mode diffus ou mode d'attention focalisé et mode d'attention défocalisé.

​Bien-sûr ce deux modes ont chacun leur utilité. Voyons leur impact sur l'apprentissage de la musique.

​Le mode focus

femme-qui-rélféchit-devant-un-pc

​Le mode d'attention focalisé est le mode que l'on emploi quand nous nous concentrons activement sur une tâche donnée.

​Comme quand nous travaillons nos gammes, quand nous essayons de résoudre un problème de doigtés, etc.

Ce mode est volontaire, analytique, séquentiel.

​Lorsque nous travaillons nos gammes, nous nous impliquons ​volontairement.
Nous analysons ce que nous faisons ​et agissons par étape.

Les points de vigilance vis à vis du mode focus

​Le mode focus est essentiel pour apprendre le piano, la batterie, la MAO, et pour apprendre en général.

​Mais il ne nous permet pas d'accéder à l'ensemble des connaissances présentes dans notre cortex.
Seules les données qui ont un rapport étroit avec ce sur quoi nous sommes focalisés sont accessibles.

Si nous faisons de la ​musique par exemple, nous aurons un accès privilégié aux concepts musicaux stockés dans notre cerveau comme l'harmonie, la rythmique.
Nous aurons aussi accès à des ​concepts ​musicaux plus larges comme les particularités des styles de nos musiciens et chanteurs favoris.

En revanche, il nous sera moins facile de connecter notre savoir en matière de droit administratif ou de gastronomie Basque.

Tout ça est logique et pratique

Mais il y a un mais...

L​e mode focus crée un biais de perception ​

​Effectivement, il y a un mais, auquel il faut faire attention !

​La capacité du mode focus à momentanément "cloisonner notre esprit" engendre un vilain défaut !

​En effet, elle génère un biais de perception qui fausse notre appréciation de la réalité.

​​Pour l'expliquer simplement, en mode focalisé nous avons la tête dans le guidon.
Et forcément, dans ces conditions nous manquons de perspective et de recul

Ce biais de perception fait que nous avons un peu trop facilement la sensation d'avoir raison.
Et​ ​quand nous pensons être sur le bon chemin, nous avons tendance à nous vouloir rester dessus !

Conclusion : le mode focus crée de l'entêtement.

​Le mode diffus​

​​​Les neurosciences parlent d'un second mode d'attention, le mode diffus.
Celui-ci a un fonctionnement presque opposé à celui du mode focus et il a de superbes atouts pour ​apprendre la musique.

​NOTE : J'ai déjà ​fait une petite description du mode diffus dans l'article "Comment travailler efficacement son instrument quand on est en vacances ?"​.  
Vous trouverez cette description dans la partie "Planifier à l'avance ses séances de travail" située dans le premier tiers de l'article.
Pour ne pas trop me répéter, ici je vais vous donner des compléments d'information.

​Les atouts du mode diffus

​Contrairement au mode focalisé, il met en lien de façon aléatoire l'ensemble des notions et connaissances présentes dans notre cerveau. Mais il fait bien plus​ ​que cela !

Le mode diffus ​amène notre cerveau à :

  • Consolider ​nos apprentissages
  • ​Prolonger ​les réflexions que l'on a entamées en mode focus ​
  • ​Réso​udre des problèmes en cours en créant des solutions innovantes
  • ​Partir en créativité

Fabuleux n'est-ce pas ?
On voit tout de suite son utilité dans l'apprentissage d'un instrument de musique. 😉

​A présent je sens qu'une question vous brûle les lèvres.

​Comment mettre le mode diffus en route ?

homme-couché-qui-se-repose-avant-apprendre-la-musique

​Tout est dit.

Pour enclencher le mode d'attention défocalisé, il suffit de se reposer. Il suffit de faire la sieste, d'aller marcher, de lancer une lessive, de faire une petite course.
 
En gros, il n'y a qu'à se reposer l'esprit, penser à autre chose ​ou dormir.

Le sommeil est le mode diffus par excellence.

Qui n'a pas déjà eu la sensation d'avoir progressé après une bonne nuit de sommeil et de mieux arriver à aborder un passage délicat ​d'un morceau​ sur lequel il travaille ?

​Par ailleurs, c'est quand il se détendait dans son bain qu'Archimède a eu l'éclair de génie qui lui ​a fait dire « Euréka ».

​Nous savons aujourd'hui que c'est aussi dans ce mode ​qu'Einstein à compris le lien entre l'espace et le temps.

​Et c'est dans ce même mode que Dali avait eu l'idée de peindre des montres molles.
Tout cela donne à réfléchir...

Pour en savoir plus sur les modes focus et diffus

​Pour en savoir plus, je vous invite à lire l'article dont je vous ai précédemment parlé en cliquant ici.

Vous pouvez aussi regarder​ la vidéo suivante ​dans laquelle Barbara Oakley, professeur en ingénierie à l'université d'Oakland, parle des modes diffus et focus.

Cette vidéo est en Anglais.
Google peut traduire les sous-titres mais bon, les traductions automatiques, cela vaut ce que ça vaut !


​Comment le repos peut-vous aider à apprendre la musique ?

​Comme je le répète souvent à mes étudiants, en apprentissage la qualité est 1000 fois plus importante que la quantité.

Et pour faire de la qualité il faut être bien reposé et donc bien dormir !

​Parfois on a bien bossé son instrument, on est un peu fatigué, saturé, et on sent qu'un peu de repos nous ferait du bien...

​Travailler beaucoup donne bonne conscience

Pourtant même si on s​ent qu'une sieste serait très bénéfique,​ on préfère​ quand même peaufiner encore un peu telles nuances rythmiques ou mélodiques !

Parce que quand on s'exerce sur son piano, sa guitare, on a plus la sensation consciente de faire des efforts, de s'investir pour réussir que lorsqu'on épluche des oignons ou qu'on dort​.

​Pourtant on ne favorise pas plus notre réussite en s'aggripant à nos instruments au lieu de se détendre un peu.

​Car l'éducation classique à la Française ​qui vante l'effort, le progrès dans la douleur, nous ​a tous touchés de près ou de loin.

E​t si vous êtes comme ​je l'ai été pendant longtemps, vous ​avez​ une légère tendance à choisir 30 minutes d'arpèges supplémentaires plutôt qu'un réconfort bien mérité.

​Alors pour vous aider à vous reposer en ayant bonne conscience, sachez que...

​Dormir catalyse l'apprentissage

​Tout le monde sait que le sommeil est bon pour l'apprentissage.

Il permet au cerveau de trier, transférer et stocker les infos clés dans les​ aires ​cort​icales appropriées.

Dormir permet d'oublier les  informations inutiles

Géraldine Rauchs chargée de recherche à l’unité Unité Inserm 1077 « Neuropsychologie et neuroanatomie fonctionnelle de la mémoire humaine », est formelle :
Le sommeil permet d'oublier des informations inutiles.

Des infos comme la couleur des chaussures que portait le prof de piano mardi dernier...
Ou que tel interprète abusait du vibrato dans tel concerto mais que cela ne rajoutait rien à la beauté de la mélodie selon certains critique​s...

​Protocole de l'expérience

​Pour ​étudier l'impact du sommeil sur l'oubli, les chercheurs ont fait une expérience où ​deux groupes d'étudiants voyaient une série de mots précédés pendant une seconde de la mention "à retenir" ou "à oublier".

Suite à cela, un des deux groupes a été privé de sommeil la nuit qui suivait le visionnage de ces mots.

Lors du test final, les deux groupes avaient retenu de la même façon les mots "à retenir".

En revanche, le groupe privé de sommeil avait également retenu les mots "à oublier" contrairement à l'autre groupe.

​Sieste et apprentissage de la musique

petite-fille-qui-dort-sur-son-chien

​Du sommeil à la sieste, il n'y a qu'un pas !

​Et on sait tous qu'une sieste fait du bien.
On retrouve de la fraicheur d'esprit, de l'énergie et de la capacité de concentration​.

Mais quel impact a une sieste sur ​ma capacité à enchainer correctement les accords que j'ai joué ce matin​​ ?

Une équipe de chercheurs Allemands a testé l'impact de la sieste sur deux types d​e mémoire :

La mémoire procédurale que l'on utilise pour apprendre des gestes, des mouvements et tout type​ de séquences motrices.
Et la mémoire déclarative qui nous sert à stocker les connaissances que l'on a sur le monde qu'on partage par le langage.

Une sieste améliore les apprentissages ​procéduraux​​​​​

Dans leur expérience, les chercheurs ont fait faire des apprentissages procéduraux et déclaratifs à deux groupes de sujets.

Ensuite, un des groupes a fait une sieste de 45 minutes pendant que l'autre groupe a été maintenu éveillé.
 
Lors du test final, ​le groupe qui avait fait une sieste ​​a fait des progrès importants sur les apprentissages procéduraux.
​Les sujets qui n'avaient pas fait la sieste, eux, n'ont pas progressé à ce niveaux là.  

​En revanche, la sieste n'a pas eu d'impact sur les apprentissages déclaratifs.

​Conseils pratiques

peluche-heureuses-apprendre-la-musique

Comme on l'a vu dans un article précédent, travailler plus ne veux pas dire progresser plus.

​Et pour apprendre efficacement il y a des hacks.
Ces accélérateurs de progrès sont si simples que parfois on néglige leur impact.

Pourtant, pour apprendre mieux et plus vite ils sont LA voie à emprunter !

​Travaillez moins, dormez plus !

Rien ne sert de travailler quand on est fatigué.

​Car pas de concentration, pas de mémorisation et peu de satisfaction ! ​
On est pas loin de​ la perte de temps...

Mieux v​aut travailler moins et dormir ensuite qu'agiter nos mains au dessus du clavier​ jusqu'à ce que nos yeux se ferment tout seul.

Veillez à dormir suffisamment avant et après vos cours

​Un bon sommeil rentabilise davantage ce qu'on intègre pendant les cours avec nos professeurs.

​Les nuits avant et après le cours sont à choyer.
Comme toutes celles qui jouxtent nos plus belles séances d'entraînement musicale.

​Rappelez-vous que toutes les recherches scientifiques le prouvent.
Même si nous ne le sentons pas consciemment, dormir nous fait progresser​ !

​Abusez du mode diffus

​​Le mode diffus travaille à consolider nos apprentissages pendant que nous nous détendons​ !

Une simple sieste accélère nos apprentissages procéduraux et nos progrès.
Si c'est pas une bonne nouvelle ça !

​Alors quand vous êtes fatigué​, faites une mini-sieste avant d'entamer votre entraînement musical.

Et si, en fin de séance, vous sentez que vous piquer du nez, arrêtez de suite de bosser et​ accordez-vous une bonne petite séance de repos.

Rappelez-vous, ​se reposer c'est comme s'exercer mais en mieux !

Avec confiance et motivation 😉

Roman Buchta

Partager l'article
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 63
    Partages
Roman

Je suis auteur, compositeur et interprète depuis 10 ans. Passionné de sciences cognitives, de psychologie de la motivation et de préparation mentale, je cherche et teste des outils et des astuces pour améliorer la qualité de nos séances de travail musical et notre capacité à exceller sur scène. ;)

>